père La Colique. Qu’on ne nous bassine plus avec ce père La Colique ! (513) ¨ Petit jouet métallique d’environ 6 cm de hauteur encore en usage dans les années 1950. La figurine représentait un personnage accroupi, la culotte baissée. Un bâtonnet ad hoc introduit dans le fondement du père La Colique, et allumé, permettait à la figurine de " déféquer ". Deux autres occurrences littéraires signalées par frantext. Raymond Queneau, Pierrot mon ami, 1942, p. 91 : " Elle entra un peu plus loin dans une petite papeterie-mercerie, à la devanture de laquelle s’empoussiéraient des réglisses, des père la colique, des bobines de fil et des publications illustrées gauloises ou enfantines. " ; Simone de Beauvoir, Mémoires d’une jeune fille rangée, 1958, p. 13 : " au derrière d’un bonhomme de plomb qu’elle appelait "le père la colique" elle allumait une capsule blanche d’où s’échappait un serpentin brunâtre. "

(remerciements à J.-P. Goldenstein)